Des pratiques circulaires à la Microbrasserie de Bellechasse

Par Malcolm Savard, 21 avril 2021
Lecture : 3min

Une microbrasserie dynamique

Dernièrement, je me suis entretenu avec Anabelle Goupil, mère de famille, directrice-générale et brasseuse à la Microbrasserie de Bellechasse. Dynamique et passionnée, j'ai pu rédiger ces mots pour cette entreprise maintenant ambassadrice de la symbiose industrielle Synergie Bellechasse-Etchemins!

 

Pour les néophytes, la Microbrasserie de Bellechasse est une coopérative brassicole située en plein coeur du village de Buckland. La Microbrasserie de Bellechasse brasse des bières de grande qualité en mettant en valeur le sud de Bellechasse, son histoire et ses produits. Encore mieux, la micro a reçu 3 distinctions Prix du public, Or et Grand Or, depuis 2017!

 

Des résidus valorisés

La microbrasserie a accepté notre invitation à devenir ambassadrice de notre démarche, qui vise à réduire les déchets des entreprises, parce qu'elle-même valorise avec brio ses résidus de brassage. Les drêches, vous connaissez? Les drêches sont les résidus du brassage des céréales. Chaque brasserie génère son lot de drêches selon la quantité de bière qu'elle produit.

 

Or, la Microbrasserie de Bellechasse ne gaspille pas cette matière résiduelle. Comme le mentionne Mme Goupil, "jeter de la matière organique, pour moi, c'est du gaspillage quand on sait qu'elle peut être utilisée pour autre chose, comme le compost".

 

Pour la microbrasserie, il était primordial d'y trouver un débouché, car bien que les drêches ne soit plus utiles pour brasser de la bière, elles peuvent très bien être utiles pour une autre entreprise. Suivant cette forte volonté, la microbrasserie a su trouver des entreprises preneuses dans la région.

 

Présentement, leurs drêches de brassage servent à deux entreprises d'ici. La première, un producteur maraîcher, l'utilise comme paillis de culture. La seconde, une entreprise de pisciculture, s'en sert pour nourrir ses vers qui servent ensuite de nourriture aux poissons! 

 

Mais ce n'est pas tout! Les légumes qui poussent chez le producteur maraîcher sont achetés par le pub de la microbrasserie, qui les met en valeur dans ses assiettes. Là, on parle d'économie circulaire!

 

Des activités circulaires

Synergie Bellechasse-Etchemins cherche à valoriser les résidus des entreprises pour réduire le gaspillage de nos ressources. Vous comprendrez donc que la Microbrasserie de Bellechasse s'intègre à merveille dans cette vision de valorisation des résidus.

 

Ainsi, la micro achète son grain et l'utilise pour brasser. Une fois terminé, plutôt que de jeter les résidus, ceux-ci sont utilisés comme couverture de sol et comme nourriture. En plus, les entreprises preneuses de ces drêches évitent d'acheter des couvertures de sol et de la nourriture à vers, une économie d'argent, de production et de transport. 

 

Par curiosité, comparons les deux types d'économies mises de l'avant ici, l'une traditionnelle, linéaire, et l'autre circulaire, qui amène un lot d'impacts positifs sur les entreprises, la communauté et l'environnement :

 

 

Donc, en plus d'être satisfaite de ne pas gaspiller, la Microbrasserie de Bellechasse réduit son empreinte écologique, tisse des liens avec des entreprises d'ici et contribue au dynamisme local!

 

Du café et une convivialité

Entrepreneure et diversifiée, la microbrasserie possède aussi son propre resto-pub festif Le Pub de la Contrée, très prisé pour ses spectacles, son décor local et rustique, et sa terrasse. En plus, pour les amateurs de cafés, l'entreprise torréfie un excellent café sous l'enseigne de la Brûlerie de Bellechasse!

 

On peut dire que la clientèle et l'environnement ont de quoi être comblée!

 

Retour aux articles

 

Vous aimeriez amener votre entreprise vers l'économie circulaire? Contactez-nous!